top of page

La Maison Fendall

Tel un vestige d'autrefois, cette jolie maison est une icône figée dans le temps, qui se parait autrefois de ses plus beaux atours pour les célébrations religieuses d'antan.

Elle a été immortalisée sur des cartes postales d'époque et sur des photographies d'archives, situé au 5333, avenue Decelles

Construite en 1906, cette maison historique possède un revêtement extérieur en crépi qui ressemble à s'y méprendre à un parement de pierres. Jusqu'à la fin des années 1920, la compagnie Northmount Land a développé un projet immobilier dans ce secteur. Cependant, ce projet a été interrompu par l'arrivée de l'Université de Montréal. La maison a été habitée par George Fendall, son premier propriétaire, qui y a résidé toute sa vie.

Après sa mort, sa succession est revenue à sa fille Gertrude Fendall, qui a également habité la maison jusqu'à ce qu'elle soit contrainte de la quitter dans les années 1990. Après le départ de la dernière héritière de la famille Fendall, la maison est restée abandonnée pendant de nombreuses années. En raison de cette négligence involontaire, son état est devenu si déplorable qu'elle a été condamnée à la démolition.

Toutefois, contre toute attente, la maison a été rénovée avec un grand respect pour sa valeur historique, ce qui a permis de la sauver. Les autorités avaient initialement envisagé sa démolition en raison de son état lamentable, mais des rapports d'experts ont présenté suffisamment de justificatifs pour la restaurer. En 2005, l'arrondissement a accordé un permis au propriétaire pour la déplacer un peu plus près du coin de la rue, ce qui a permis la construction d'un petit immeuble d'appartements sur une partie du terrain, générant ainsi des revenus nécessaires à la restauration de la demeure.

Les fondations ont été coulées pour la sauver de la démolition, et toutes ces opérations ont été menées grâce à l'appui d'Héritage Montréal et de la Société d'Histoire de Côte-des-Neiges.

Bien qu'elle ne se trouve plus à son emplacement original et qu'elle a subi des modifications majeures, notamment dans le choix des matériaux utilisés pour sa restauration, la maison Fendall reste une charmante demeure dans les souvenirs de nombreuses personnes qui l'ont connue au cours de sa belle époque, notamment dans les années 1960-1970.

Elle était entourée d'un ravissant jardin dont le terrain bien entretenu et agrémenté de lilas offrait également à la vue des passants un joli tableau composé d'une belle petite rosace de fleurs, visible derrière le charmant petit portail en fer de couleur verte. À l'arrière du jardin se trouvaient aussi un puits et une pompe à eau. Il n'était pas rare que des passants s'arrêtent près du portail pour admirer ce cadre enchanteur.

La maison Fendall est un bel exemple de ce que peut permettre la volonté de préserver ces témoins de notre passé, qui deviennent malheureusement de plus en plus rares au fil du temps. Espérons qu'elle conservera son statut de bâtiment patrimonial pour de nombreuses années à venir.


Texte et recherche Jonathan Buisson et Maeva Milanka

Source Facebook Souvenirs et mémoires Côte-des-Neiges Notre-dame-de-Grace et Outremont


653 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page