Les pionniers à l’origine de Notre-Dame-de-Grâce (1650)

Dernière mise à jour : 3 mai

À partir de 1650, les seigneurs de l’île de Montréal concédèrent des terres aux recrues de Maisonneuve, Jean Décarie et Jean Leduc (voir son portrait).

Ils furent les premiers à s’installer à Notre-Dame-de-Grâce dans cette immense forêt à l’ouest de Ville-Marie. Plus tard, en 1687, Pierre Hurtubise, le fils de Marin Hurtubise , sera le premier à s’installer à Côte Saint-Luc. Louis Prud’homme, lui, était arrivé à Montréal en 1641 avec la première recrue pour Montréal organisée par Maisonneuve et Jeanne Mance. Il sera le premier capitaine de milice et le premier brasseur de bière de Montréal.

Les familles Gougeon, Prud’homme, Parent, Trudeau, Lemieux, Beaudry, Goyer, Cardinal, Paré, Saint-Denis et Pinsonneault défricheront et cultiveront ces terres fertiles de l’île de Montréal.

Notez que ce n’est qu’à la fin du 17ième siècle que des terres commenceront à être concédées par les Sulpiciens à Côte-des-Neiges et à Côte-Sainte-Catherine (Outremont).


Une des premières maisons bâties par la famille Décarie se trouvait près de l’actuelle station de métro Vendôme. On la voit avant sa démolition vers 1910. Plus de 9 générations de Décarie y aurait habité dont Paul, le fils de Jean Décarie dont le parrain et la marraine étaient Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance lors de son baptême à la basilique Notre-Dame en 1655. En 1686, il mariera Marie Hurtubise à Lachine. Elle était la fille de Marin Hurtubise faisant partie de la Grande Recrue de 1653.


Une autre maison ancestrale, celle de la famille Hurtubise, existe encore au coin Côte Saint-Antoine et Victoria. Elle a été bâtie en 1739 par Jean Hurtubise, un petit fils de Marin Hurtubise. Plus de 6 générations de la famille Hurtubise habitèrent cette maison jusqu’à ce qu’elle soit sauvegardée et devienne la plus vieille bâtisse de Westmount.


Les familles Décarie, Lemieux et Prud’homme s’impliqueront aussi en politique municipale (voir image).


Eustache Prud’homme (1818-1891), cultivateur de Côteau Saint-Pierre sera aussi maire de Notre-Dame-de-Grâce en 1874. Vous pouvez voir son arbre généalogique qui révèle bien toutes les interrelations de ces familles fondatrices qui se sont impliquées dans le développement de Notre-Dame-de-Grâce. C’est sa famille qui vendra le terrain sur lequel sera bâtie l’église Notre-Dame-de-Grâce entre 1851 et 1853 et qui donnera son nom à l’avenue juste en face.


Texte et recherche Sylvain Rousseau


Sources: BAnQ, Ancestry, Wikipedia,

Archives E.Z. Massicotte / Album de rues

http://hcq-chq.org/la-maison-hurtubise-2


927 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout