L’orphelinat Saint-Patrick (1851-1970)

Avec l’arrivée massive d’immigrants irlandais à partir des années 1830, il fallut bâtir l’église Saint-Patrick. C’est le 17 mars 1847, le jour de la fête de la Saint-Patrick, que la première messe fut célébrée à l’intérieur de cette église. Puis, en 1851, le père Patrick Dowd (1813-1891), immigré à Montréal en 1848, fonda l’orphelinat Saint-Patrick avec l’aide des Sœurs de la Charité. Sur la photo, on peut voir le bâtiment de l’Orphelinat entre la montagne et l’église Saint-Patrick à droite. Tout comme l’église adjacente, il faisait face au fleuve avec le boulevard Dorchester, à l’arrière, et la rue De La Gauchetière, à l’avant. Cette institution a permis d’accueillir les orphelins dont les parents avaient été victimes de l’épidémie de typhus en 1847-1848.

La photo a été prise en 1858 à partir du square Victoria, qui était alors un marché de foin. On peut voir la Côte du Beaver Hall dont le nom vient de la résidence de Joseph Frobisher (1748-1810) qui était le propriétaire de cette parcelle de terre au 18ième siècle.





Devant l’orphelinat, on peut voir une belle maison de pierres à deux étages. Il s’agit de l’ancienne maison de Rocheblave (1773-1840) construite un peu avant 1800. C’est sur les vergers de cette propriété que l’église Saint-Patrick et l’orphelinat furent construits.




Démoli en 1904, après avoir accueilli plus de 5000 enfants, cet orphelinat fut remplacé par un plus grand bâtiment situé sur l’avenue Déom à Outremont à l’emplacement où se trouve aujourd’hui le Sanctuaire du Mont-Royal.




L’Orphelinat Saint-Patrick fut donc une des premières institutions associées à la communauté irlandaise à venir s’établir dans le secteur Côte-des-Neiges, NDG et Outremont avant le Collège Loyola (1916), l’hôpital Sainte-Mary (1934) et les églises St-Augustine of Canterbury (1920) et Saint-Kevin (1954).


L’orphelinat sera géré par les Sœurs Grises (Sœurs de la Charité) jusque vers 1944. Cette congrégation, fondée par Sainte Marguerite d’Youville, a contribué à plusieurs œuvres au Québec dont l’école de la Côte-des-Neiges à partir de 1863. Par manque de religieuses anglophones, ce seront les Sœurs de Saint-Joseph de Toronto qui viendront prendre la relève.



Vers la fin des années 1960 le bâtiment principal sera abandonné et remplacé par le bâtiment Mont St-Patrick qui sera construit sur le même terrain.


Inoccupé pendant plusieurs années, l’ancien bâtiment de l’orphelinat prendra en feu en 1977.



On pourra observer ses ruines pendant plusieurs années.


Finalement, le terrain avec le bâtiment du Mont St-Patrick sera vendu vers 1982 pour permettre la construction du sanctuaire du Mont-Royal. En 1993, Mont St-Patrick a fusionné avec d’autres agences pour former le centre de la famille et de la jeunesse Batshaw.


Texte et recherche par Sylvain Rousseau


Sources : BAnQ, Album Massicotte; Canadian Illustrated News (3 juillet 1875), Musée McCord, Étude historique et analyse patrimoniale de l’îlot Saint-Patrick https://imtl.org/image.php?id=1010, http://batshawcentreshistory.ca/mount_st_patrick_fr.html

594 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout