top of page

Maison W.B. Converse et sa prochaine métamorphose



La maison W.B. Converse est l'un des rares vestiges parmi les bâtiments de Côte-des-Neiges qui rappellent un passé presque oublié. À une époque où le quartier était parsemé de champs et de belles demeures le long du chemin de la Côte-des-Neiges, sur le chemin Queen Mary, non loin de l'Oratoire et entourée de bâtiments résidentiels et du Collège Marie de France, la façade imposante de la maison W.B. Converse se dresse au 4661, chemin Queen-Mary. Construite en 1936 par l'architecte C. R. Tetley, ses murs de pierre à appareillage rustique et ses cheminées latérales rappellent l'architecture rurale québécoise. La maison a été érigée à la demande de William Bernard Converse (1872-1951), soldat et homme d'affaires, né et éduqué à Montréal.

 

À l'arrière de la maison se trouve une petite maisonnette au toit rouge surmontée d'une girouette. Malgré son petit volume, elle possède un charme indéniable, représentant un type d'architecture de plus en plus rare dans notre quartier. L'histoire cachée de cette maisonnette est surprenante. Monsieur Converse a fait construire sa maison à cet endroit car les terrains vers le nord étaient encore dégagés, offrant une magnifique vue sur les montagnes au loin et les couchers de soleil. Passionné de chevaux, il fit ériger une modeste écurie à l'arrière de la maison.

Cependant, après moins de quatre ans d'occupation, monsieur Converse déménagea, et l'écurie fut peu utilisée. Par la suite, elle fut transformée en garage pour voiture, puis en maisonnette, conservant sa forme actuelle. Les dates de ces transformations ne sont malheureusement pas disponibles.

 

Aujourd'hui, cet ensemble de deux maisons est la propriété du Collège Marie de France, qui prévoit les intégrer au bâtiment du collège. Le projet actuel vise à minimiser les altérations à la maison Converse, mais la maisonnette rouge est menacée. Pensez-vous qu'elle mérite d'être sauvegardée ? C'est une question à laquelle je vous laisse réfléchir.

 

Si la préservation de la maisonnette n'est pas possible, espérons que l'occasion se présentera d'utiliser ces bâtiments comme centre d'intérêt pour l'interprétation de l'histoire locale. Des plaques commémoratives et des explications historiques pourraient souligner l'importance de l'endroit et des bâtiments, et nous espérons que le Collège partage notre vision de cette opportunité exceptionnelle.

 

Ce type de maison a plus que jamais sa place dans notre quartier, nous rappelant que d'autres avant nous ont construit les fondations sur lesquelles nous reposons aujourd'hui. Il est donc de notre devoir de préserver leur mémoire. Bien que cette maison n'ait pas encore atteint les 100 ans, elle possède déjà une forte empreinte visuelle que nous devons rehausser et protéger. L'acquisition par le collège est une excellente nouvelle en soi, assurant la pérennité de cette maison en lui donnant une noble vocation la Maison W.B. Converse et sa maisonnette adjacente incarnent des reliques historiques uniques au sein de notre quartier. Alors que le Collège Marie de France s'engage à intégrer ces joyaux architecturaux à son ensemble, il est crucial de considérer la préservation de ces structures comme un impératif. Au-delà de leur esthétique visuelle, ces bâtiments sont des porteurs d'histoires, rappelant que notre présente repose sur les fondations posées par ceux qui nous ont précédés. La maisonnette rouge, en particulier, mérite une attention particulière. En envisageant des solutions créatives et respectueuses, nous pouvons garantir que ces vestiges continuent à inspirer les générations futures, préservant ainsi un précieux héritage au cœur de notre communauté.


Texte et recherche Jonathan Buisson

Source Banq Facebook Souvenirs et mémoires de Côte-des-neiges

253 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


Post: Blog2_Post
bottom of page