top of page

Le Cinéma Van Horne 1949 -1984

Les cinémas sont les gardiens de nos souvenirs, de ces moments de grâce où le temps s'arrête et où les émotions les plus intenses se réveillent. Parmi eux, le Cinéma Van Horne, jadis situé au coin de la rue Côte-des-Neiges et Van Horne, a marqué de son empreinte le paysage urbain du quartier.

Il a su offrir à une clientèle avide de distraction un espace de détente et de rêverie. Les enseignes illuminées de centaines d'ampoules, fières et modernes, attiraient les regards des passants. On pouvait y lire les titres des films à l'affiche, annonçant des histoires poignantes, des aventures épiques, des comédies légères.

Le théâtre Van Horne a été inauguré par United Theatres le 17 janvier 1949. Le film d’ouverture était «Her Sister’s Secret» avec Nancy Coleman. Juxtaposée au cinéma, une succursale de la Royal Bank of Canada a été ajoutée pour offrir des services financiers à la clientèle locale.

Dans ce secteur en plein essor, le Cinéma Van Horne a su s'adapter aux besoins changeants de sa clientèle.

L'arrivée du central téléphonique de Bell, au coin de Kent, a permis l'émergence de nouveaux besoins en matière de loisirs et de divertissement.

Le prolongement de la rue Van Horne à l'ouest du chemin de la Côte-des-Neiges a également contribué à l'expansion de la clientèle du Cinéma Van Horne. Les projections de nouveaux films et les enseignes modernes ont su ravir les cœurs des cinéphiles locaux, qui se pressaient dans les salles du cinéma pour s'immerger dans des univers féériques.

Le Cinéma Van Horne a opéré pendant une période et a diffusé de nombreux films célèbres, faisant de lui un pilier de la culture cinématographique du quartier. Le théâtre Van Horne a fermé ses portes en 1984, mettant fin à une époque marquante de l'histoire du quartier. Bien que le bâtiment ait changé de vocation au fil des ans - abritant notamment un chalet suisse dans les années 90, le souvenir de ce cinéma reste gravé dans la mémoire de plusieurs.

Aujourd'hui, un Pharmaprix occupe le bâtiment, témoignant d'une époque révolue, qui pourrait disparaître de la mémoire collective.

Le bâtiment est un témoin intemporel de l'histoire de ce quartier dynamique et en perpétuelle évolution. En somme, le Cinéma Van Horne reste un symbole important de l'histoire du quartier, bien qu'il ait disparu de la vie quotidienne des habitants depuis plusieurs décennies. Le souvenir de ce lieu emblématique s'estompe peu à peu avec le temps et l'arrivée de nouveaux commerces, mais son rôle dans la culture cinématographique du quartier demeure. Ainsi, il est essentiel de se souvenir et de préserver les lieux qui ont marqué l'histoire d'un quartier et d'enrichir ainsi la mémoire collective.


Texte et recherche Jonathan Buisson

Source Facebook Souvenirs et mémoires Côte-des-Neiges Notre-Dame de Grace et Outremont

419 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Post: Blog2_Post
bottom of page