top of page

Évolution du Parc Troie Un Héritage Vert au Cœur de Côte-des-Neiges



Au coin des intersections du chemin Côte-des-Neiges et Queen Mary se trouve un espace vert qui fut longtemps le seul parc du secteur. En 1911, la ville de Montréal y aménagea le parc Troie, nommé en l'honneur du prêtre Narcisse Amable Troie, supérieur du séminaire de Saint-Sulpice. Ce parc s'ouvre sur la porte du Nord du cimetière Notre-Dame-des-Neiges, actuelle entrée Decelles


Au début du 20e siècle, les campagnes successives d'élargissement du chemin de la Côte-des-Neiges ont entraîné la coupe des arbres bordant le chemin. Ces interventions ont suscité le mécontentement des résidents, préoccupés par la perte progressive du caractère naturel du quartier.



Afin de pallier cette situation, les autorités municipales ont investi d'importantes sommes dans l'implantation de services et d'aménagements urbains, dont le parc Troie. Ce nouveau parc est vite devenu un espace civique important au carrefour de plusieurs moyens de transport


En 1993, une partie du parc est devenue la Place du 6 décembre 1989,Ce parc a été nommé en mémoire des 14 femmes assassinées lors de l’attentat antiféministe survenu à l’École polytechnique le 6 décembre 1989. Il veut rappeler les valeurs fondamentales de respect et condamner toutes les formes de violence à l’encontre des femmes.



Située à l'angle de la rue Decelles et du chemin Queen-Mary, la Place du 6-décembre-1989 constitue un lieu de recueillement pour rendre hommage aux victimes de la tragédie de 1989.

On peut y observer l’œuvre « Nef pour quatorze reines », conçue pour la Place-du-6-décembre, en hommage aux 14 femmes.


Texte et recherche : Jonathan Buisson

Source : BAnQ (Bibliothèque et Archives nationales du Québec)

Archive de la Ville de Montréal

Facebook Souvenirs et Mémoires Côte-des-Neiges Notre-Dame-de-Grâce et Outremont


125 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page